2018 | RD: Distributed Networks

Axe : comEx
Coordinateurs :
Aline Carneiro Viana, Inria
Abdel Lisser, L2S CentraleSupélec

Page Web du GT :
https://distributednetworks.wp.imt.fr


Objectif :Les retombées sont de plusieurs ordres :

  • i) fédérer l’éco-système de Paris-Saclay afin de répondre plus souvent à des appels,
  • ii) engager des stagiaires et des postdocs en commun,
  • iii) créer des liens avec les autres tâches de ComEx et les autres axes de Digicosme,
  • iv) rayonner via des séminaires et workshops au niveau international.

Laboratoire gestionnaire : LTCI (Laboratoire de Traitement et Communication de l’Information) dont le responsable
scientifique dans ce projet est Ghaya Rekaya-Ben Othman.

Financement Labex : 2017


Présentation :
This working group is devoted to ongoing researches on “Distributed Networks”. It is funded by the Labex Digicosme (under Comex axis) of Université Paris-Saclay.
The WG addresses three main topics:

  • Distributed storage
  • Security of distributed networks
  • Distributed optimisations

Équipes concernées
Working Group Members within Université Paris-Saclay are :

• LTCI, Telecom ParisTech: Philippe CIBLAT, Hadi GHAUCH et Ghaya REKAYA-Ben OTHMAN
• SAMOVAR, Telecom SudParis: Mireille SARKISS et Frédéric LEHMAN
• LIX, INRIA: Daniel AUGOT, Alain COUVREUR, Hussein KHAZAIE, Julien
LAVAUZELLE et Françoise LEVY-DIT-VEHEL
• LSC, CEA LIST: Alexis OLIVERAU
• L2S, CentraleSupelec: Mohamed ASSAD


Ce GT se situe dans la tâche « Distributed Networks » de l’axe ComEx du Labex Digicosme. Dans
ce GT nous travaillons sur les problématiques relatives au codage, stockage, calcul, sécurité,
routage, optimisation dans les réseaux distribués.
Nous nous intéresserons principalement à 3 thématiques :

  • Le stockage distribué : très important pour les réseaux du futur à cause de la très grande quantité
    d’information à stocker. Il y a un réel besoin de codes très efficaces pour la récupération et la
    réparation des données, mais aussi pour la réduction de la quantité d’information à stocker.
  • La sécurité dans les réseaux distribués : La sécurité représente un aspect critique pour toutes les
    applications. Les mécanismes classiques de sécurité sont efficaces, mais le sont encore plus en les
    couplant à des techniques de sécurité au niveau de la couche physique. Le lien entre la
    cryptographie classique et la sécurité couche physique est à établir, en l’occurrence à travers la
    cryptographie homomorphique.
  • Optimisation distribuée : il est question d’allocation de ressources dans des grands réseaux
    distribués en considérant que les noeuds (small cells) ne sont pas tous connectés.

Le challenge de ce GT sera de trouver des solutions efficaces aussi bien localement que globalement pour les réseaux distribués qui offrent de bons compromis d’efficacité, flexibilité, rapidité, performance et complexité. Pour cela des techniques avancées de « Machine Learning »
seront explorées.


Séminars